• (+228) 22532000

  • Av. de la Libération, Angle Rue Kame, Qtier des Etoiles, 01 BP 11

L’INAM célèbre dix ans de prestations, sous le signe de l’expérience au service de l’assurance maladie universelle.

L’INAM célèbre dix ans de prestations, sous le signe de l’expérience au service de l’assurance maladie universelle.

Né de la volonté politique et de l’engagement des plus hautes autorités du pays de faciliter l’accès aux soins de qualité aux populations togolaises, le régime obligatoire d’assurance maladie des agents publics et assimilés est institué par la loi N°2011-003 du 18 février 2011. La gestion de ce régime est confiée à Institut National d’Assurance Maladie (INAM) avec pour mission d’assurer la couverture des risques liés à la maladie, aux accidents et maladies non professionnels et à la maternité des agents publics et de leurs ayants droit.

Pour traduire dans les faits la mission qui lui a été confiée, l’INAM, après quelques mois de mise en place, a lancé le 1er mars 2012 la prise en charge des bénéficiaires sur toute l’étendue du territoire national et s’est inscrit depuis lors dans l’amélioration continue de ses services pour satisfaire ses bénéficiaires.

La satisfaction des assurés, le leitmotiv de l’INAM.

Mieux connaitre les attentes des bénéficiaires et apporter des réponses appropriées pour les satisfaire est l’un des piliers de la gestion de l’INAM. Très tôt, l’INAM a déroulé une politique de gestion de client axée sur la qualité et la proximité de ses services. C’est dans cet optique qu’il a ouvert dès 2012, six délégations régionales dans les chefs-lieux de régions économiques du Togo pour être plus proche de ses assurés.

Dans la foulée, seize (16) bureaux de liaison sont implantés dans les hôpitaux à fortes fréquentations avec pour mission d’informer, de sensibiliser et de conseiller les usagers tout en délivrant sur site les ententes préalables et attestations de traitement des pathologies chroniques (TPC). Ce dispositif a permis de réduire considérablement les délais de délivrance des documents de prise en charge. Il faut noter qu’avec l’apparition de la pandémie de Covid 19 et l’INAM a pris des mesures pour simplifier davantage les règles et procédures de prise en charge.

Toujours pour satisfaire ses assurés, l’INAM a signé des conventions avec les centres de soins publics et privés, les pharmacies, les laboratoires d’analyses et les centres d’imagerie médicale afin de permettre à tout bénéficiaire de se faire prendre en charge quel que soit son lieu de résidence au Togo. 

Grâce aux bonnes relations de partenariats basées sur la confiance partagée et le respect des engagements, que l’INAM a su construire, les prestataires de soins qui étaient sceptiques au départ ont progressivement fait confiance à l’INAM. En dix (10) ans, le nombre de prestataires conventionnés a évolué très rapidement; il est passé de 953 en 2012 à 1442 en 2021.

Le souci de répondre assez efficacement aux attentes des clients a conduit également à la refonte des outils de prise en charge qui étaient assez décriés au démarrage des prestations. Le nombre, le volume et le format des carnets ont été réduits de moitié pour une utilisation simple et confortable pour les usagers de l’assurance maladie.

Tous ces efforts continus ont permis de gagner progressivement la confiance des assurés qui avaient beaucoup de réserves sur la réussite de l’assurance maladie. Les résultats de l’enquête de satisfaction menée en 2018 ont montré que 76% des bénéficiaires sont satisfaits des prestations de l’INAM.

Des chiffres en nette croissance

En 10 ans, l’assurance maladie a fait d’importants progrès, le nombre de bénéficiaires a doublé entre 2021 et 2022 ; il est passé de 209 243 en 2012 à 426 866 bénéficiaires en 2022.

Le nombre de prestations prises en charge ou remboursées par l’INAM est en forte progression ce qui prouve que les assurés font de plus en plus recours à l’assurance maladie pour se faire soigner. De la consultation à l’hospitalisation en passant par les actes de biologie ou d’imagerie et surtout des médicaments, la consommation des prestations n’a cessé d’augmenter.

Les consultations ont presque triplé entre 2012 et 2022. Elles sont passées de 136 847 en 2012 à 405 319 en 2021. Le volume de médicaments remboursés qui était de 547 175 en 2012 a connu une augmentation au fil des années pour atteindre en 2021, un volume qui représente six (06) fois celui de 2012. La moyenne annuelle des analyses biologiques sur les dix ans de prestations est de de 482 455.

Gestion du risque maladie, un savoir-faire construit par l’INAM en une décennie

La gestion du risque maladie est une expertise que l’INAM a développé progressivement depuis sa création. Cette expertise se traduit dans la conception et le déploiement des outils qui permettent de maitriser les remboursements de soins à travers le renforcement du contrôle médical, la promotion de la prévention et la maîtrise médicalisée des dépenses. La validation des factures des prestataires, l’octroi d’ententes préalables et de traitement de pathologies chroniques (TPC), le conventionnement des prestataires, la dispensation et la consommation des soins sont les aspects sur lesquels un accent particulier est mis.
Les mécanismes de gestion de risque maladie qui sont développés au sein de l’INAM permettent entre autres de maitriser les dépenses de soins, de renforcer le contrôle médical et surtout de lutter contre la fraude sous toutes ses formes avec pour finalité de préserver l’équilibre financier du régime.

 

INAM au rendez-vous de la digitalisation pour une meilleure qualité de services

La digitalisation des services de l’INAM passe nécessairement par un système d’information robuste, sécurisé et fiable. C’est pourquoi dès 2018, l’INAM s’est lancé dans la dématérialisation de ses processus supports et métiers. Cet ambitieux projet a pour objectif d’améliorer la qualité de services, de faciliter les échanges de données avec les partenaires et de disposer surtout d’un système d’information fiable et robuste pour faire face aux enjeux et défis de la couverture maladie universelle qui a été votée à l’assemblée nationale le 12 octobre 2021.

La transformation digitale de l’INAM a démarré avec plusieurs projets informatiques qui ont atteint un niveau avancé. Ces projets informatiques vont aider à gérer les processus supports et à automatiser la gestion du métier d’assurance maladie pour le grand bonheur de l’ensemble des clients de l’INAM que sont les bénéficiaires, employeurs, prestataires de soins et pharmaciens. La démarche de choix et d’implémentation de l’infrastructure informatique a valu à l’INAM un certificat de mérite avec mention spéciale pour la « Transformation de l’activité d’assurance maladie et la concrétisation des objectives stratégiques » basée sur le référentiel des bonnes pratiques de l’Association Internationale de Sécurité Sociale (AISS).

Perspectives

Après 10 années de mise en œuvre de l’assurance maladie obligatoire, l’INAM se positionne aujourd’hui comme un des acteurs majeurs si non incontournable de la réforme du financement de la santé au Togo. La riche expérience acquise par l’INAM dans la gestion du risque maladie sera capitalisée pour la réussite de l’assurance maladie universelle avec la contribution et l’engagement de tous les acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *